Archive for the arbre du bien et du mal Category

Ezéchiel 31,1-18

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), arbre de vie, arbre du bien et du mal, circoncision, diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eden (jardin d'Eden), orgueil (se glorifier), prophétie (oracle), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 24 février 2014 by JL

01La onzième année de la première déportation, le troisième mois, le premier du mois, la parole du Seigneur me fut adressée :

02 « Fils d’homme, dis à Pharaon, roi d’Égypte, et à sa multitude : À qui te comparer dans ta grandeur ?

03 Voici : un cèdre du Liban avait une belle ramure, des branchages produisant de l’ombre, et une taille si élevée que son sommet était au milieu des nuages.

04 Les eaux l’ont fait grandir ; l’Abîme qui lui a donné de croître faisait couler ses fleuves autour du lieu où il était planté, et dirigeait ses canaux vers tous les arbres de la campagne.

05 Ainsi sa taille était-elle plus élevée que celle de tous les arbres de la campagne, ses surgeons s’étaient multipliés, ses branches, allongées, grâce aux eaux abondantes qui coulaient vers lui.

06 Dans ses rameaux nichaient tous les oiseaux du ciel, sous ses branches toutes les bêtes sauvages mettaient bas, et à son ombre habitaient de nombreuses nations.

07 Il était beau par sa grandeur, par l’ampleur de son branchage ; ses racines s’étendaient jusqu’aux eaux abondantes.

08 Les cèdres ne l’égalaient pas dans le jardin de Dieu, les cyprès n’étaient pas comparables à ses branches, ni les platanes à ses rameaux ; aucun arbre dans le jardin de Dieu ne lui était comparable en beauté.

09 Je l’avais rendu beau par l’abondance de ses branches ; tous les arbres d’Éden, dans le jardin de Dieu, le jalousaient.

10 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Parce qu’il a haussé sa taille, parce que son sommet atteint les nuages, que son cœur s’est élevé avec orgueil,

11 je le livre aux mains du tyran des nations qui le traitera selon sa méchanceté. Je l’ai chassé.

12 Des étrangers, parmi les plus redoutables des nations, l’ont abattu, puis abandonné. Son branchage est tombé sur les montagnes et dans toutes les vallées, ses branches ont été brisées dans tous les ravins du pays, tous les gens du pays ont quitté son ombre, et l’ont abandonné.

13 Tous les oiseaux du ciel se posent sur ses débris, toutes les bêtes sauvages gîtent dans ses branches.

14 Cela est arrivé pour qu’aucun arbre bien arrosé ne hausse sa taille, que son sommet n’atteigne les nuages, et que, bien abreuvé, il ne se tienne avec orgueil au-dessus des autres. Car tous, ils sont livrés à la mort, au pays des profondeurs, au milieu des fils d’hommes, auprès de ceux qui descendent à la fosse.

15 Ainsi parle le Seigneur Dieu : Le jour où le cèdre est descendu au séjour des morts, j’ai fait prendre le deuil ; sur lui j’ai refermé l’Abîme, j’ai arrêté ses fleuves, et les grandes eaux ont été retenues ; à cause de lui j’ai assombri le Liban ; j’ai fait dépérir tous les arbres de la campagne à cause de lui.

16 J’ai fait trembler les nations au bruit de sa chute, lorsque je le fis descendre au séjour des morts avec ceux qui descendent à la fosse. Alors dans le pays des profondeurs, tous les arbres d’Éden ont eu leur revanche, les arbres de choix, les meilleurs du Liban, tous ceux qui étaient abreuvés d’eau.

17 Ceux-là aussi sont descendus avec lui au séjour des morts, auprès de ceux qui ont été transpercés par l’épée. Ils étaient son bras et habitaient à son ombre au milieu des nations.

18 À qui donc comparer ta gloire et ta grandeur parmi les arbres d’Éden ? On t’a fait descendre avec les arbres d’Éden au pays des profondeurs ; tu reposeras au milieu des incirconcis, avec ceux qui ont été transpercés par l’épée. Tel sera Pharaon et toute sa multitude – oracle du Seigneur Dieu. »

Publicités

Ecclésiastique 17,1-32

Posted in alliance, arbre du bien et du mal, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), charité (partage, aumône), ciel (cieux), commandements (préceptes, décrets), conversion (faire retour, repentir), créateur (création), ecouter (voix du Seigneur), espérance, eternité (vie éternel), image de Dieu (ressemblance), indulgence (intercession), intendant (partenaire), lumière (lampe), mal (méchanceté), oeuvre du Seigneur, omniscience divine, pardon (miséricorde, pitié), péché (faute), péché originel, peuple de Dieu (Israel, Juda), poussière (cendre, glaise), prière de louange, rétribution (mérite), shéol (hades, séjour des morts) with tags on 30 janvier 2014 by JL

Le Seigneur a tiré l’homme de la terre pour l’y renvoyer ensuite.2 Il a assigné aux hommes un nombre précis de jours et un temps déterminé, il a remis en leur pouvoir ce qui est sur terre.3 Il les a revêtus de force, comme lui-même, à son image il les a créés.4 A toute chair il a inspiré la terreur de l’homme, pour qu’il domine bêtes sauvages et oiseaux.5 Ils reçurent l’usage des cinq pouvoirs du Seigneur, comme sixième, l’intelligence leur fût donnée en partage et comme septième la raison, interprète de ses pouvoirs.6 Il leur forma une langue, des yeux, des oreilles, il leur donna un coeur pour penser.7 Il les remplit de science et d’intelligence et leur fit connaître le bien et le mal.8 Il mit sa lumière dans leur coeur pour leur montrer la grandeur de ses oeuvres.9 Et il leur donna de célébrer éternellement ses merveilles.10 Ils loueront son saint nom, racontant la grandeur de ses oeuvres.11 Il leur accorda encore la connaissance, il les gratifia de la loi de la vie :12 il a conclu avec eux une alliance éternelle et leur a fait connaître ses jugements ;13 leurs yeux contemplèrent la grandeur de sa majesté, leurs oreilles entendirent la magnificence de sa voix.14 Il leur dit : « Gardez-vous de tout mal », il leur donna des commandements chacun à l’égard de son prochain.15 Leur conduite est toujours devant lui, jamais cachée à ses regards.16 Dès la jeunesse leurs voies les mènent au mal et ils ne purent changer leur coeur de pierre en un coeur de chair, car dans la répartition des peuples et de toute la terre,17 A chaque peuple il a préposé un prince, mais Israël est la portion du Seigneur.18 son premier-né qu’il nourrit de discipline, auquel il dispense la lumière de son amour sans l’abandonner.19 Toutes leurs actions sont devant lui comme le soleil, ses regards sont assidus à observer leur conduite.20 Leurs injustices ne lui sont point cachées, tous leurs péchés sont devant le Seigneur.21 Mais le Seigneur est bon et connaît sa créature, il ne les détruit ni ne les abandonne, mais les épargne.22 L’aumône d’un homme est pour lui comme un sceau, il conserve un bienfait comme la pupille de l’oeil.23 Un jour il se lèvera et les récompensera, sur leur tête il fera venir leur récompense.24 Mais à ceux qui se repentent il accorde un retour, il réconforte ceux qui ont perdu l’espérance.25 Convertis-toi au Seigneur et renonce à tes péchés, implore-le bien en face, cesse de l’offenser.26 Reviens vers le Très-Haut, détourne-toi de l’injustice et hais vigoureusement l’iniquité.27 Car qui louera le Très-Haut dans le shéol, si les vivants ne lui rendent gloire ?28 La louange est inconnue des morts comme de ceux qui ne sont pas, celui qui a vie et santé glorifie le Seigneur.29 Qu’elle est grande la miséricorde du Seigneur, son indulgence pour ceux qui se tournent vers lui !30 Car l’homme ne peut tout avoir, puisque le fils d’homme n’est pas immortel.31 Quoi de plus lumineux que le soleil ? Pourtant il disparaît. La chair et le sang ne peuvent nourrir que malice.32 C’est lui qui surveille les puissances en haut des cieux, et tous les hommes ne sont que terre et cendre.

Genèse 3,1-24

Posted in allégorie (analogie), ange (chérubins), arbre de vie, arbre du bien et du mal, attributs et noms divins, chemin (voie du Seigneur), concupiscence, convoitise (envie), dépendance ontologique, diable (démons, serpent), eden (jardin d'Eden), eternité (vie éternel), honte (humiliation), humilité (humble), initiative divine, malédiction, Marie, mensonge, nudité, orgueil (se glorifier), péché originel, rejet de la faute, ruse, souffrance (douleur), tentation (filet) with tags on 23 novembre 2012 by JL
Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? « 2 La femme répondit au serpent : « Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin.3 Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sous peine de mort. »4 Le serpent répliqua à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas !5 Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal. »6 La femme vit que l’arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu’il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea.7 Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils connurent qu’ils étaient nus ; ils cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes.8 Ils entendirent le pas de Yahvé Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour, et l’homme et sa femme se cachèrent devant Yahvé Dieu parmi les arbres du jardin.9 Yahvé Dieu appela l’homme : « Où es-tu ?  » Dit-il.10 « J’ai entendu ton pas dans le jardin, répondit l’homme ; j’ai eu peur parce que je suis nu et je me suis caché. »11 Il reprit : « Et qui t’a appris que tu étais nu ? Tu as donc mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ! « 12 L’homme répondit : « C’est la femme que tu as mise auprès de moi qui m’a donné de l’arbre, et j’ai mangé ! « 13 Yahvé Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fait là ?  » Et la femme répondit : « C’est le serpent qui m’a séduite, et j’ai mangé. »14 Alors Yahvé Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, maudit sois-tu entre tous les bestiaux et toutes les bêtes sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre tous les jours de ta vie.15 Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t’écrasera la tête et tu l’atteindras au talon. »16 A la femme, il dit : « Je multiplierai les peines de tes grossesses, dans la peine tu enfanteras des fils. Ta convoitise te poussera vers ton mari et lui dominera sur toi. »17 A l’homme, il dit : « Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger, maudit soit le sol à cause de toi ! A force de peines tu en tireras subsistance tous les jours de ta vie.18 Il produira pour toi épines et chardons et tu mangeras l’herbe des champs.19 A la sueur de ton visage tu mangeras ton pain, jusqu’à ce que tu retournes au sol, puisque tu en fus tiré. Car tu es glaise et tu retourneras à la glaise. »20 L’homme appela sa femme « Eve », parce qu’elle fut la mère de tous les vivants.21 Yahvé Dieu fit à l’homme et à sa femme des tuniques de peau et les en vêtit.22 Puis Yahvé Dieu dit : « Voilà que l’homme est devenu comme l’un de nous, pour connaître le bien et le mal ! Qu’il n’étende pas maintenant la main, ne cueille aussi de l’arbre de vie, n’en mange et ne vive pour toujours ! « 23 Et Yahvé Dieu le renvoya du jardin d’Eden pour cultiver le sol d’où il avait été tiré.24 Il bannit l’homme et il posta devant le jardin d’Eden les chérubins et la flamme du glaive fulgurant pour garder le chemin de l’arbre de vie.

Genèse 2,4-25

Posted in allégorie (analogie), altérité, arbre de vie, arbre du bien et du mal, attributs et noms divins, commandements (préceptes, décrets), conscience (examen), convoitise (envie), créateur (création), dépendance ontologique, eden (jardin d'Eden), Esprit-Saint, honte (humiliation), intendant (partenaire), mariage, nudité, porter du fruit, poussière (cendre, glaise), source d'eau vive (rosée, pluie), unité divine (union) with tags on 22 novembre 2012 by JL
Telle fut l’histoire du ciel et de la terre, quand ils furent créés. Au temps où Yahvé Dieu fit la terre et le ciel,5 il n’y avait encore aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs n’avait encore poussé, car Yahvé Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol.6 Toutefois, un flot montait de terre et arrosait toute la surface du sol.7 Alors Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant.8 Yahvé Dieu planta un jardin en Eden, à l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait modelé.9 Yahvé Dieu fit pousser du sol toute espèce d’arbres séduisants à voir et bons à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.10 Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin et de là il se divisait pour former quatre bras.11 Le premier s’appelle le Pishôn : il contourne tout le pays de Havila, où il y a l’or ;12 l’or de ce pays est pur et là se trouvent le bdellium et la pierre de cornaline.13 Le deuxième fleuve s’appelle le Gihôn : il contourne tout le pays de Kush.14 Le troisième fleuve s’appelle le Tigre : il coule à l’orient d’Assur. Le quatrième fleuve est l’Euphrate.15 Yahvé Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le garder.16 Et Yahvé Dieu fit à l’homme ce commandement : « Tu peux manger de tous les arbres du jardin.17 Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort. »18 Yahvé Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie. »19 Yahvé Dieu modela encore du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena à l’homme pour voir comment celui-ci les appellerait : chacun devait porter le nom que l’homme lui aurait donné.20 L’homme donna des noms à tous les bestiaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes sauvages, mais, pour un homme, il ne trouva pas l’aide qui lui fût assortie.21 Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur l’homme, qui s’endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place.22 Puis, de la côte qu’il avait tirée de l’homme, Yahvé Dieu façonna une femme et l’amena à l’homme.23 Alors celui-ci s’écria : « Pour le coup, c’est l’os de mes os et la chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée « femme », car elle fut tirée de l’homme, celle-ci ! « 24 C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair.25 Or tous deux étaient nus, l’homme et sa femme, et ils n’avaient pas honte l’un devant l’autre.