Archive for the silence de Dieu Category

Zacharie 1,1-17

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), ange (chérubins), attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), chemin (voie du Seigneur), colère de Dieu, consolation (solidarité), conversion (faire retour, repentir), ecouter (voix du Seigneur), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), maison (demeures) du Seigneur, mal (méchanceté), pardon (miséricorde, pitié), parole de Dieu (vivante), prophétie (oracle), silence de Dieu, vision (songe, extase) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 LA DEUXIEME ANNEE du règne de Darius, au huitième mois, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Zacharie, fils de Bérékya, fils de Iddo, pour qu’il dise :

02 Le Seigneur s’est profondément irrité contre vos pères.

03 Mais tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Revenez à moi – oracle du Seigneur de l’univers –, et je reviendrai à vous, dit le Seigneur de l’univers.

04 Ne soyez pas comme vos pères que les prophètes de jadis ont interpellés en disant : Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Revenez donc de vos mauvais chemins, de vos actions mauvaises. Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté attention – oracle du Seigneur.

05 Vos pères, où sont-ils ? Et les prophètes, vivent-ils pour toujours ?

06 Cependant, mes paroles et mes décrets, que j’avais confiés à mes serviteurs les prophètes, n’ont-ils pas atteint vos pères ? Alors ils sont revenus et ils ont dit : « De la manière dont le Seigneur de l’univers avait résolu de nous traiter selon nos chemins et nos actions, ainsi nous a-t-il traités. »

07 La deuxième année du règne de Darius, le vingt-quatrième jour du onzième mois, le mois de Shebath, la parole du Seigneur fut adressée au prophète Zacharie, fils de Bérékya, fils de Iddo, pour qu’il dise :

08 J’ai eu, pendant la nuit, une vision : voici qu’un homme monté sur un cheval roux se tenait entre les myrtes de l’abîme et, derrière lui, il y avait des chevaux roux, bruns et blancs.

09 Je dis : « Ceux-ci, que sont-ils, mon Seigneur ? » L’ange qui me parlait répondit : « Moi, je te ferai voir ce qu’ils sont. »

10 L’homme qui se tenait entre les myrtes intervint et dit : « Ceux-là, le Seigneur les a envoyés parcourir la terre. »

11 Ils s’adressèrent à l’ange du Seigneur qui se tenait entre les myrtes, et ils dirent : « Nous venons de parcourir la terre, et voici que toute la terre est tranquille. »

12 L’ange du Seigneur reprit alors la parole et dit : « Seigneur de l’univers, combien de temps refuseras-tu d’avoir compassion de Jérusalem et des villes de Juda auxquelles tu fais sentir ta colère depuis soixante-dix ans ? »

13 À l’ange qui me parlait, le Seigneur répondit des paroles de bonté, des paroles de consolation.

14 L’ange qui me parlait me dit alors : Fais cette annonce : Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Pour Jérusalem j’éprouve un amour jaloux, pour Sion, une grande jalousie,

15 et je suis très profondément irrité contre les nations qui vivent bien tranquilles : alors que moi, j’étais faiblement irrité contre Jérusalem, elles, elles ont ajouté à son malheur.

16 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : De nouveau je me tourne vers Jérusalem avec compassion ; ma Maison y sera rebâtie – oracle du Seigneur de l’univers –, et le cordeau à mesurer sera tendu sur Jérusalem.

17 Annonce encore : Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Mes villes regorgeront encore de biens. Le Seigneur va encore consoler Sion, encore choisir Jérusalem.

 

Publicités

Habaquc 1,1-17

Posted in attributs et noms divins, châtiment, déportation (captif, exil), droiture, eternité (vie éternel), jugement, justice (justification, juste), loi, purgatoire, salut (rachat, rédemption), silence de Dieu with tags on 5 mars 2014 by JL

01 LA PROCLAMATION de ce que le prophète Habacuc a vu.

02 Combien de temps, Seigneur, vais-je appeler, sans que tu entendes ? Crier vers toi : « Violence ! », sans que tu sauves ?

03 Pourquoi me fais-tu voir le mal et regarder la misère ? Devant moi, pillage et violence ; dispute et discorde se déchaînent.

04 C’est pourquoi la loi est sans force et le droit n’apparaît plus jamais ! Quand le méchant cerne le juste, alors le droit apparaît faussé.

05 Voyez chez les nations, et regardez ! Soyez dans la stupeur et la stupéfaction ! Car je ferai en votre temps une œuvre que vous ne croiriez pas, si on la racontait.

06 Oui, voici que je suscite les Chaldéens, la nation impétueuse et farouche, qui parcourt les étendues de la terre pour s’emparer des demeures d’autrui.

07 Elle est terrible et redoutable ; c’est elle qui se donne son droit et sa grandeur.

08 Ses chevaux sont plus rapides que des léopards, plus vifs que les loups du soir. Ses cavaliers bondissent, ils arrivent de loin, ses cavaliers, ils volent, comme un aigle qui fond sur sa proie.

09 Tous, ils arrivent pour la violence, leurs faces tendues vers l’avant, tous ensemble ; ils ramassent les captifs comme du sable.

10 Cette nation se moque des rois, les princes sont pour elle un jouet : elle se joue de toutes les forteresses, par un remblai de terre, elle les prend.

11 Puis le vent tourne, elle s’en va, la criminelle ! Sa force est son dieu.

12 Seigneur, depuis les temps anciens, n’es-tu pas mon Dieu, mon Saint, toi qui es immortel ? Seigneur, tu as établi les Chaldéens pour exécuter le jugement ; tu en as fait un roc pour exercer le châtiment.

13 Tes yeux sont trop purs pour voir le mal, tu ne peux supporter la vue de l’oppression. Alors, pourquoi regardes-tu ces perfides, pourquoi restes-tu silencieux quand le méchant engloutit l’homme juste ?

14 Tu traites les hommes comme les poissons de la mer, et comme les reptiles que personne ne domine.

15 Le Chaldéen les pêche tous avec son hameçon, les prend avec son filet, et les recueille dans ses nasses, ce qui le comble de joie et d’allégresse !

16 Alors il offre des sacrifices à son filet, il fait fumer de l’encens devant ses nasses, car il leur doit une prise abondante et une nourriture copieuse.

17 N’arrêtera-t-il pas de vider son filet, de massacrer sans pitié des nations ?

 

Michée 3,1-12

Posted in abomination, allégorie et référence christique, courage (force), désolation (dévastation, ruine), droiture, Esprit-Saint, face de Dieu (visage), faux prêtre et faux prophète, Jérusalem (Sion), jugement, justice (justification, juste), mal (méchanceté), péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), révolte (trahison, nuque raide), sang, silence de Dieu, ténèbre, temple (sanctuaire) with tags on 4 mars 2014 by JL

01Et je dis : Écoutez donc, chefs de Jacob et dirigeants de la maison d’Israël ! N’est-ce pas à vous de connaître le droit ?

02 Vous qui haïssez le bien et aimez le mal, vous qui leur arrachez la peau, et la chair de dessus leurs os.

03 Ceux qui ont dévoré la chair de mon peuple, qui lui ont arraché la peau et brisé les os, qui l’ont découpé comme viande en la marmite, comme chair à l’intérieur du chaudron,

04 ceux-là pourront bien crier vers le Seigneur, il ne leur répondra pas. Il leur cachera sa face en ce temps-là, à cause du mal qu’ils ont commis.

05 Ainsi parle le Seigneur contre les prophètes qui égarent mon peuple : Ont-ils quelque chose à se mettre sous la dent ? Ils annoncent la paix. À qui ne leur met rien dans la bouche, ils déclarent la guerre.

06 C’est pourquoi ce sera pour vous la nuit, et pas de vision ; ce sera pour vous les ténèbres, et pas de divination. Le soleil se couchera pour les prophètes, pour eux le jour s’obscurcira.

07 Les voyants seront alors couverts de honte et les devins, remplis de confusion ; tous, ils mettront la main sur leurs lèvres, car il n’y aura pas de réponse de Dieu.

08 Moi, au contraire, je suis rempli de force – celle du souffle du Seigneur –, je suis rempli de jugement et de courage, pour dénoncer à Jacob sa révolte, à Israël son péché.

09 Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Jacob, dirigeants de la maison d’Israël, vous qui avez la justice en abomination, qui tordez tout ce qui est droit,

10 bâtissant Sion dans le sang et Jérusalem dans la perfidie !

11 Ses chefs jugent pour un cadeau, ses prêtres enseignent pour un salaire, ses prophètes pratiquent la divination pour de l’argent. Et ils s’appuient sur le Seigneur en disant : « Le Seigneur n’est-il pas au milieu de nous ? Aucun malheur ne peut nous atteindre ! »

12 C’est pourquoi, à cause de vous, Sion sera un champ qu’on laboure, Jérusalem, un monceau de décombres, et la montagne du Temple, des lieux sacrés envahis par la forêt.

 

Jérémie 14,1-22

Posted in alliance, châtiment, ciel (cieux), confession, désolation (dévastation, ruine), espérance, faux prêtre et faux prophète, fidélité (infidélité), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, Jérusalem (Sion), lamentation (deuil), offrande (prémisse et autres), péché (faute), pénitence (deuil, jeûne, mettre le sac), révolte (trahison, nuque raide), royaume de Dieu, sacrifice d'holocauste et communion, silence de Dieu, source d'eau vive (rosée, pluie), transcendance de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 14 février 2014 by JL

01 Parole du Seigneur qui fut adressée à Jérémie à propos de la grande sécheresse :

02 Juda est en deuil ; aux portes de ses villes, on dépérit, assombri et atterré, tandis que monte la clameur de Jérusalem.

03 Les puissants envoient les petites gens chercher de l’eau : arrivés aux réservoirs, ils n’y trouvent pas d’eau ! Alors, ils reviennent avec leurs récipients vides ; honteux et confus, ils se voilent la tête.

04 À cause du sol crevassé, faute de pluie sur la terre, les laboureurs, honteux, se voilent la tête.

05 Oui, dans la campagne, même la biche qui met bas abandonne son petit, faute de verdure.

06 Les ânes sauvages se tiennent sur les hauteurs, ils aspirent le vent comme des chacals, et leurs yeux s’épuisent à chercher une herbe absente.

07 Si nos fautes parlent contre nous, agis, Seigneur, à cause de ton nom. Oui, nos infidélités se sont multipliées : contre toi, nous avons péché.

08 Espoir d’Israël, toi qui le sauves au temps de l’angoisse, pourquoi serais-tu comme un immigré dans le pays, comme un voyageur qui fait un détour pour la nuit ?

09 Pourquoi serais-tu comme un homme abasourdi, comme un guerrier qui ne peut sauver ? Toi, Seigneur, tu es au milieu de nous, ton nom est invoqué sur nous ; ne nous délaisse pas !

10 Ainsi parle le Seigneur au sujet de ce peuple : « Assurément, ils aiment s’agiter, sans ménager leurs pas. » Mais le Seigneur ne se complaît pas en eux ; à présent il se souvient de leur faute et va châtier leurs péchés.

11 Le Seigneur me dit : « N’intercède pas pour le bien de ce peuple.

12 S’ils jeûnent, je n’écouterai pas leur supplication ; s’ils font monter vers moi holocaustes et offrandes, je ne me complairai pas en eux ; oui, je vais les exterminer par l’épée, la famine et la peste. »

13 Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu, voici pourtant que les prophètes leur disent : “Non, vous ne verrez pas l’épée, et pour vous il n’y aura pas de famine ! Mais je vous donnerai en ce lieu une paix véritable.” »

14 Alors le Seigneur me dit : « C’est le mensonge que ces prophètes prophétisent en mon nom ! Je ne les ai pas envoyés, je ne leur ai pas donné d’ordre, je ne leur ai pas parlé. Vision mensongère, divination, ineptie et tromperie de leur cœur, voilà ce qu’ils vous prophétisent ! »

15 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur : « Les prophètes qui prophétisent en mon nom, alors que moi, je ne les ai pas envoyés, eux qui disent : “Il n’y aura ni épée ni famine dans ce pays”, ces prophètes-là périront par l’épée et la famine !

16 Quant aux gens du peuple à qui ils prophétisent, ils seront jetés dans les rues de Jérusalem, victimes de la famine et de l’épée, et ils n’auront personne pour les enterrer, eux et leurs femmes, leurs fils et leurs filles. Je déverserai sur eux leur méchanceté. »

17 Tu leur diras cette parole : Que mes yeux ruissellent de larmes nuit et jour, sans s’arrêter ! Elle est blessée d’une grande blessure, la vierge, la fille de mon peuple, meurtrie d’une plaie profonde.

18 Si je sors dans la campagne, voici les victimes de l’épée ; si j’entre dans la ville, voici les souffrants de la faim. Même le prophète, même le prêtre parcourent le pays sans comprendre.

19 As-tu donc rejeté Juda ? Es-tu pris de dégoût pour Sion ? Pourquoi nous frapper sans remède ? Nous attendions la paix, et rien de bon ! le temps du remède, et voici l’épouvante !

20 Seigneur, nous connaissons notre révolte, la faute de nos pères : oui, nous avons péché contre toi !

21 À cause de ton nom, ne méprise pas, n’humilie pas le trône de ta gloire ! Rappelle-toi : ne romps pas ton alliance avec nous !

22 Parmi les idoles des nations, en est-il qui fassent pleuvoir ? Est-ce le ciel qui nous donnera les pluies ? N’est-ce pas toi, Seigneur notre Dieu ? Nous espérons en toi, car c’est toi qui as fait tout cela.


Psaumes 89,1-53

Posted in allégorie et référence christique, alliance, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), cantique (chant de l'âme), ciel (cieux), colère de Dieu, commandements (préceptes, décrets), droite du Seigneur, eaux innombrables (négatives), election divine, eternité (vie éternel), face de Dieu (visage), fondations (pieux sacré), justice (justification, juste), onction (oindre), orgueil (se glorifier), péché (faute), péché originel, protection divine (refuge, abri), puissance divine, rocher (forteresse), royaume de Dieu, royauté du Christ, sainteté (saint), salut (rachat, rédemption), shéol (hades, séjour des morts), silence de Dieu, tentation (filet), vérité, vision béatifique, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 15 janvier 2014 by JL

Poème. D'Etân l'indigène.2 L'amour de Yahvé à jamais je le chante, d'âge en âge ma parole annonce ta vérité.3 Car tu as dit : l'amour est bâti à jamais, les cieux, tu fondes en eux ta vérité.4 « J'ai fait une alliance avec mon élu, j'ai juré à David mon serviteur :5 A tout jamais j'ai fondé ta lignée, je te bâtis d'âge en âge un trône. »6 Les cieux rendent grâce pour ta merveille, Yahvé, pour ta vérité, dans l'assemblée des saints.7 Qui donc en les nues se compare à Yahvé, s'égale à Yahvé parmi les fils des dieux ?8 Dieu redoutable au conseil des saints, grand et terrible à tout son entourage,9 Yahvé, Dieu Sabaot, qui est comme toi ? Yahvé puissant, que ta vérité entoure !10 C'est toi qui maîtrises l'orgueil de la mer, quand ses flots se soulèvent, c'est toi qui les apaises ;11 c'est toi qui fendis Rahab comme un cadavre, dispersas tes adversaires par ton bras de puissance.12 A toi le ciel, à toi aussi la terre, le monde et son contenu, c'est toi qui les fondas ;13 le nord et le midi, c'est toi qui les créas, le Tabor et l'Hermon à ton nom crient de joie.14 A toi ce bras et sa prouesse, puissante est ta main, sublime est ta droite ;15 Justice et Droit sont l'appui de ton trône, Amour et Vérité marchent devant ta face.16 Heureux le peuple qui sait l'acclamation ! Yahvé, à la clarté de ta face ils iront ;17 en ton nom ils jubilent tout le jour, en ta justice ils s'exaltent.18 L'éclat de leur puissance, c'est toi, dans ta faveur tu exaltes notre vigueur ;19 car à Yahvé est notre bouclier ; à lui, Saint d'Israël, est notre roi.20 Jadis, en vision, tu as parlé et tu as dit à tes amis : « J'ai prêté assistance à un preux, j'ai exalté un cadet de mon peuple.21 J'ai trouvé David mon serviteur, je l'ai oint de mon huile sainte ;22 pour lui ma main sera ferme, mon bras aussi le rendra fort.23 L'adversaire ne pourra le tromper, le pervers ne pourra l'accabler ;24 j'écraserai devant lui ses agresseurs, ses ennemis, je les frapperai.25 Ma vérité et mon amour avec lui, par mon nom s'exaltera sa vigueur ;26 j'établirai sa main sur la mer et sur les fleuves sa droite.27 Il m'appellera : Toi, mon père, mon Dieu et le rocher de mon salut !28 si bien que j'en ferai l'aîné, le très-haut sur les rois de la terre.29 A jamais je lui garde mon amour, mon alliance est pour lui véridique ;30 j'ai pour toujours établi sa lignée, et son trône comme les jours des cieux.31 Si ses fils abandonnent ma loi, ne marchent pas selon mes jugements,32 s'ils profanent mes préceptes et ne gardent pas mes commandements,33 je visiterai avec des verges leur péché, avec des coups leur méfait,34 mais sans retirer de lui mon amour, sans faillir dans ma vérité.35 Point ne profanerai mon alliance, ne dédirai le souffle de mes lèvres ;36 une fois j'ai juré par ma sainteté : mentir à David, jamais !37 Sa lignée à jamais sera, et son trône comme le soleil devant moi,38 comme est fondée la lune à jamais, témoin véridique dans la nue. »39 Mais toi, tu as rejeté et répudié, tu t'es emporté contre ton oint ;40 tu as renié l'alliance de ton serviteur, tu as profané jusqu'à terre son diadème.41 Tu as fait brèche à toutes ses clôtures, tu as mis en ruines ses lieux forts ;42 tous les passants du chemin l'ont pillé, ses voisins en ont fait une insulte.43 Tu as donné la haute main à ses agresseurs, tu as mis en joie tous ses adversaires ;44 tu as brisé son épée contre le roc, tu ne l'as pas épaulé dans le combat.45 Tu as ôté son sceptre de splendeur, renversé son trône jusqu'à terre ;46 tu as écourté les jours de sa jeunesse, étalé sur lui la honte.47 Jusques à quand, Yahvé, seras-tu caché ? Jusqu'à la fin ? Brûlera-t-elle comme un feu, ta colère ?48 Souviens-toi de moi : quelle est ma durée ? Pour quel néant as-tu créé les fils d'Adam ?49 Qui donc vivra sans voir la mort, soustraira son âme à la griffe du shéol ?50 Où sont les prémices de ton amour, Seigneur ? Tu as juré à David sur ta vérité.51 Souviens-toi, Seigneur, de l'insulte à ton serviteur : je reçois en mon sein tous les traits des peuples ;52 ainsi tes adversaires, Yahvé, ont insulté, ainsi insulté les traces de ton oint !53 Béni soit Yahvé à jamais ! Amen ! Amen !

 

Psaumes 88,1-19

Posted in abîme (chaos, tohu et bohu), allégorie et référence christique, attributs et noms divins, bonté divine (amour de Dieu), colère de Dieu, face de Dieu (visage), justice (justification, juste), prière d'invocation, shéol (hades, séjour des morts), silence de Dieu, ténèbre, vérité with tags on 15 janvier 2014 by JL

Cantique. Psaume. Des fils de Coré. Du maître de chant. Pour la maladie. Pour l'affliction. Poème. De Hémân l'indigène.2 Yahvé, Dieu de mon salut, lorsque je crie la nuit devant toi,3 que jusqu'à toi vienne ma prière, prête l'oreille à mes sanglots.4 Car mon âme est rassasiée de maux et ma vie est au bord du shéol ;5 déjà compté comme descendu dans la fosse, je suis un homme fini :6 congédié chez les morts, pareil aux tués qui gisent dans la tombe, eux dont tu n'as plus souvenir et qui sont retranchés de ta main.7 Tu m'as mis au tréfonds de la fosse, dans les ténèbres, dans les abîmes ;8 sur moi pèse ta colère, tu déverses toutes tes vagues.9 Tu as éloigné de moi mes compagnons, tu as fait de moi une horreur pour eux ; je suis enfermé et ne puis sortir,10 mon oeil est usé par le malheur. Je t'appelle, Yahvé, tout le jour, je tends les mains vers toi :11 « Pour les morts fais-tu des merveilles, les ombres se lèvent-elles pour te louer ?12 Parle-t-on de ton amour dans la tombe, de ta vérité au lieu de perdition ?13 Connaît-on dans la ténèbre tes merveilles et ta justice au pays de l'oubli… ? « 14 Et moi, je crie vers toi, Yahvé, le matin, ma prière te prévient ;15 pourquoi, Yahvé, repousses-tu mon âme, caches-tu loin de moi ta face ?16 Malheureux et mourant dès mon enfance, j'ai enduré tes effrois, je suis à bout ;17 sur moi ont passé tes colères, tes épouvantes m'ont réduit à rien.18 Elles me cernent comme l'eau tout le jour, se referment sur moi toutes ensemble.19 Tu éloignes de moi amis et proches ; ma compagnie, c'est la ténèbre.

Psaumes 83,1-19

Posted in diable (démons, serpent), enfer (géhenne, vallée du Cédron), silence de Dieu, Yahvé (nom du Seigneur, Je Suis) with tags on 14 janvier 2014 by JL

Psaume. Cantique. D'Asaph.2 O Dieu, ne reste pas muet, plus de repos, plus de silence, ô Dieu !3 Voici, tes adversaires grondent, tes ennemis lèvent la tête.4 Contre ton peuple ils trament un complot, conspirent contre tes protégés5 et disent : « Venez, retranchons-les des nations, qu'on n'ait plus souvenir du nom d'Israël ! « 6 Ils conspirent tous d'un seul coeur, contre toi ils scellent une alliance :7 les tentes d'Edom et les Ismaélites, Moab et les Hagrites,8 Gébal, Ammon, Amaleq, la Philistie avec les gens de Tyr ;9 même Assur s'est joint à eux, il prête main-forte aux fils de Lot.10 Fais d'eux comme de Madiân et de Sisera, comme de Yabîn au torrent de Qishôn ;11 ils furent détruits à En-Dor, ils ont servi de fumier à la glèbe.12 Traite leurs princes comme Oreb et Zéeb, comme Zébah et Calmunna, tous leurs chefs,13 eux qui disaient : A nous l'empire sur les demeures de Dieu !14 Mon Dieu, traite-les comme une roue d'acanthe, comme un fétu en proie au vent.15 Comme un feu dévore une forêt, comme la flamme embrase les montagnes,16 ainsi poursuis-les de ta bourrasque, par ton ouragan remplis-les d'épouvante.17 Couvre leur face de honte, qu'ils cherchent ton nom, Yahvé !18 Sur eux la honte et l'épouvante pour toujours, la confusion et la perdition,19 et qu'ils le sachent : toi seul as nom Yahvé, Très-Haut sur toute la terre.