Archive for the vanité (néant) Category

Habaquc 2,1-20

Posted in circoncision, connaissance (intelligence de la foi), droite du Seigneur, droiture, ecouter (voix du Seigneur), fidélité (infidélité), gloire de Dieu, honte (humiliation), idolâtrie, inhabitation (présence divine), justice (justification, juste), nudité, orgueil (se glorifier), remparts (murailles), richesse, sang, shéol (hades, séjour des morts), temple (sanctuaire), vanité (néant), vigilance (prévoyance), vision (songe, extase) with tags on 5 mars 2014 by JL

01 Je vais me tenir à mon poste de garde, rester debout sur mon rempart, guetter ce que Dieu me dira, et comment il répliquera à mes plaintes.

02 Alors le Seigneur me répondit : Tu vas mettre par écrit une vision, clairement, sur des tablettes, pour qu’on puisse la lire couramment.

03 Car c’est encore une vision pour le temps fixé ; elle tendra vers son accomplissement, et ne décevra pas. Si elle paraît tarder, attends-la : elle viendra certainement, sans retard.

04 Celui qui est insolent n’a pas l’âme droite, mais le juste vivra par sa fidélité.

05 Assurément, comme le vin est traître, l’homme fort est orgueilleux, sans repos ; il ouvre large sa gorge comme les enfers, il est comme la mort, jamais rassasié ; il entasse pour lui toutes les nations, il ramasse pour lui tous les peuples.

06 Tous ne vont-ils pas proférer sur lui une satire, des pamphlets et des énigmes contre lui ? Ils diront : Quel malheur pour celui qui s’enrichit du bien des autres – Combien de temps encore ? – et pour celui qui accumule des gages à son profit !

07 Ne vont-ils pas se dresser soudain, tes créanciers, et se réveiller, ceux qui te feront trembler ? Par eux, tu seras mis au pillage !

08 Comme tu as dépouillé de nombreuses nations, tout le reste des peuples te dépouillera à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

09 Quel malheur pour celui qui réalise un profit malhonnête pour sa maison, afin d’établir son nid sur la hauteur, pour échapper à l’emprise du malheur !

10 C’est la honte de ta maison que tu as décidée ; en éliminant de nombreux peuples, c’est ta propre vie qui échoue.

11 Oui, du mur une pierre va crier, et de la charpente, une poutre lui répondra.

12 Quel malheur pour celui qui bâtit une ville dans le sang et fonde une cité sur le crime !

13 Ceci ne vient-il pas du Seigneur de l’univers que les peuples se fatiguent pour du feu, que les nations s’exténuent pour le néant ?

14 La connaissance de la gloire du Seigneur remplira la terre, comme les eaux recouvrent le fond de la mer !

15 Quel malheur pour qui fait boire son prochain, et lui verse du poison au point de l’enivrer, pour regarder sa nudité !

16 Tu t’es rassasié d’infamie plus que de gloire ! À ton tour de boire et d’exhiber ton prépuce : sur toi se renversera la coupe de la droite du Seigneur, et sur ta gloire, l’ignominie !

17 Car la violence faite au Liban retombera sur toi et le pillage des troupeaux t’effrayera, à cause du sang de l’homme, à cause de la violence faite au pays, à la cité et à tous ses habitants.

18 À quoi sert une image sculptée pour que la sculpte son auteur, une idole en métal qui enseigne le mensonge, pour qu’en elles se confie l’auteur qui les fabrique ? Les faux dieux qu’il fait sont muets.

19 Quel malheur pour celui qui dit au morceau de bois : « Réveille-toi ! », à la pierre muette : « Lève-toi ! », et qui dit : « Elle va enseigner ! » Tout cela est plaqué d’or et d’argent, sans aucun souffle à l’intérieur !

20 Mais le Seigneur est dans son temple saint : silence devant lui, terre entière !

 

Publicités

Amos 6,1-14

Posted in déportation (captif, exil), droiture, faire mémoire (mémorial, solennité), iles lointaines (nations éloignées), Jérusalem (Sion), jour du Seigneur (déluge), justice (justification, juste), malédiction, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), vanité (néant) with tags on 2 mars 2014 by JL

01 Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie, ces notables de la première des nations, vers qui se rend la maison d’Israël !

02 Passez par Kalné, et voyez ; de là, partez pour Hamath, la grande, puis descendez à Gath des Philistins. Ces villes sont-elles les meilleures des royaumes ? Leur territoire, plus grand que votre territoire ?

03 En croyant repousser le jour du malheur, vous rapprochez le règne de la violence !

04 Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres de l’étable ;

05 ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ;

06 ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël !

07 C’est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; et la bande des vautrés n’existera plus.

08 Le Seigneur Dieu le jure par lui-même – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers : Moi, j’ai en horreur l’orgueil de Jacob, et je déteste ses palais ; aussi, je livrerai la ville et ce qu’elle renferme.

09 Et s’il reste dix hommes dans une seule maison, ils mourront.

10 Un parent, celui qui sortira les ossements hors de la maison, pour les brûler, dira à celui qui est au fond de la maison : « Y en a-t-il encore avec toi ? » Celui-ci répondra : « Plus rien ! » Il dira : « Silence ! Car on n’a plus à faire mémoire du nom du Seigneur ! »

11 Voici que le Seigneur commande ; il frappe la grande maison : elle s’écroule, la petite maison : elle se fissure.

12 Est-ce qu’on fait galoper des chevaux sur des rochers, est-ce qu’on laboure la mer avec des bœufs, pour que vous changiez le droit en venin et le fruit de la justice en poison ?

13 Il en est qui se réjouissent pour Lo-Debar (c’est-à-dire Rien-du-tout), et qui disent : « N’est-ce pas par notre force que nous avons conquis Qarnaïm (c’est-à-dire Les-Deux-Cornes) ? »

14 Eh bien ! maison d’Israël, voici que moi – oracle du Seigneur, Dieu de l’univers –, je dresse contre vous une nation ; elle vous opprimera depuis l’Entrée-de-Hamath jusqu’au torrent de la Araba.

Osée 12,1-15

Posted in alliance, ange (chérubins), attributs et noms divins, conversion (faire retour, repentir), droiture, esclavage (du péché), espérance, faire mémoire (mémorial, solennité), fidélité (infidélité), mensonge, orgueil (se glorifier), péché (faute), prophète, rétribution (mérite), sang, tente du rendez-vous, vanité (néant) with tags on 28 février 2014 by JL

01 Éphraïm m’encercle de mensonge et la maison d’Israël, de tromperie. Mais Juda marche encore avec Dieu et reste fidèle au Très-Saint.

02 Éphraïm se repaît de vent et poursuit le vent d’est ; tout le jour, il multiplie mensonge et ruine : il conclut une alliance avec Assour, il porte de l’huile à l’Égypte.

03 Le Seigneur est en procès avec Juda, il va sévir contre Jacob en raison de sa conduite, lui rendre selon ses œuvres.

04 Dans le sein de sa mère, il a supplanté son frère, et, à l’âge mûr, il a lutté avec Dieu.

05 Il a lutté avec un ange et il a eu le dessus ; il a pleuré et l’a supplié. À Béthel, il le trouva, – c’est là que Dieu a parlé avec nous.

06 « Seigneur, Dieu de l’univers » : c’est ainsi qu’on fait mémoire du Seigneur.

07 Toi, reviens à ton Dieu : garde la fidélité et le droit, et mets ton espoir en ton Dieu, toujours.

08 Canaan, une balance trompeuse à la main, aime frauder.

09 Éphraïm dit : « Oui, je me suis enrichi, j’ai édifié une fortune. Tout cela est fruit de mon travail ; on ne trouvera pas chez moi de faute qui soit péché. »

10 Mais moi, je suis le Seigneur ton Dieu depuis le pays d’Égypte. Je te ferai de nouveau habiter sous les tentes comme au jour de la Rencontre.

11 Je parlerai aux prophètes ; moi, je multiplierai les visions, et, par le moyen des prophètes, je dirai des paraboles.

12 Si Galaad est fausseté, ils ne sont que néant, ceux qui ont sacrifié des taureaux à Guilgal ; aussi leurs autels seront-ils comme des galets entassés sur les sillons des champs.

13 Jacob a fui dans le champ d’Aram, Israël a servi pour une femme, pour une femme il a gardé les troupeaux.

14 Mais par un prophète le Seigneur fit monter Israël d’Égypte, et, par un prophète, Israël a été gardé.

15 Éphraïm a irrité le Seigneur jusqu’à l’amertume : sur lui sera rejeté le sang versé, et son Maître lui rendra ses outrages.

 

Osée 5,1-15

Posted in buter (pierre d’achoppement), châtiment, chercher Dieu, colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), conversion (faire retour, repentir), désolation (dévastation, ruine), détresse (désespoir), face de Dieu (visage), fécondité (prospérité, postérité), fidélité (infidélité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), jour du Seigneur (déluge), jugement, maison (demeures) du Seigneur, peuple de Dieu (Israel, Juda), prêtre ordre Levi (sacerdoce), pur et impur (souillure), vanité (néant) with tags on 27 février 2014 by JL

01 Écoutez ceci, vous les prêtres ; sois attentive, maison d’Israël ; maison du roi, prête l’oreille ! Oui, le jugement est contre vous, car vous avez été un piège à Mispa, un filet tendu sur le Tabor.

02 Des infidèles ont creusé une fosse profonde, et moi, je serai pour eux tous un châtiment.

03 Moi, je connais Éphraïm, et Israël ne m’est pas caché. Oui, maintenant, tu t’es prostitué, Éphraïm, tu t’es souillé, Israël.

04 Leurs actions ne leur permettent pas de retourner vers leur Dieu, car un esprit de prostitution les habite, et ils ne connaissent pas le Seigneur.

05 L’orgueil d’Israël témoigne contre lui. Israël et Éphraïm trébuchent à cause de leur faute, et Juda, lui aussi, trébuche avec eux.

06 Avec leurs brebis et leurs bœufs, ils iront chercher le Seigneur, mais ils ne le trouveront pas : il s’est éloigné d’eux !

07 Ils ont trahi le Seigneur : ils ont engendré des bâtards ; maintenant la nouvelle lune va les dévorer, avec leur héritage.

08 Sonnez du cor à Guibéa, de la trompette à Rama ; poussez des cris à Beth-Awen, on te poursuit, Benjamin !

09 Éphraïm sera une ruine au jour du reproche ; j’annonce une chose certaine aux tribus d’Israël.

10 Les chefs de Juda sont comme des gens qui déplacent des bornes ; sur eux, je déverserai, comme des flots, ma colère.

11 Éphraïm est exploité, le droit est malmené, car on se plaît à poursuivre le néant.

12 Et moi, je serai comme un abcès pour Éphraïm, comme une carie pour la maison de Juda.

13 Éphraïm a vu sa maladie, et Juda, son ulcère ; Éphraïm est allé vers Assour, il a envoyé des messagers au Grand Roi ; mais lui ne peut vous guérir ni cicatriser votre ulcère.

14 Car moi, je serai comme un lion pour Éphraïm, comme un lionceau pour la maison de Juda. Oui, moi, je déchire et je m’en vais, j’emporte, et personne qui délivre.

15 Je m’en irai, je retournerai en ma demeure, jusqu’à ce qu’ils s’avouent coupables et recherchent ma face, et que dans leur détresse ils me cherchent.

Jérémie 51,1-64

Posted in anathème, attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, connaissance (intelligence de la foi), désolation (dévastation, ruine), diable (démons, serpent), eaux innombrables (négatives), eternité (vie éternel), faire mémoire (mémorial, solennité), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, Jérusalem (Sion), oeuvre du Seigneur, orgueil (se glorifier), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), puissance divine, rétribution (mérite), sang, temple (sanctuaire), terre promise (terre sainte), vanité (néant), veuve, orphelin, indigent with tags on 17 février 2014 by JL

01 Ainsi parle le Seigneur : Je vais éveiller contre Babylone et contre les habitants de la Chaldée un vent destructeur.

02 J’enverrai à Babylone des étrangers qui la vanneront et feront le vide sur sa terre quand ils l’auront cernée au jour du malheur.

03 Que les archers tirent sur les archers adverses et sur ceux qui se pavanent dans leurs cuirasses ! N’épargnez pas ses jeunes gens, vouez à l’anathème toute son armée.

04 Au pays des Chaldéens, les victimes tomberont, les blessés graves, dans les rues de Babylone.

05 Non, Israël, pas plus que Juda, n’est veuf de son Dieu, le Seigneur de l’univers, alors même que leur pays est rempli d’offenses envers le Saint d’Israël.

06 Fuyez du milieu de Babylone, sauvez chacun votre vie ! Ne soyez pas anéantis par sa faute : pour le Seigneur, c’est le temps de la revanche, il va lui rendre son dû.

07 Babylone était une coupe d’or dans la main du Seigneur, elle enivrait toute la terre ; les nations ont bu de son vin, c’est pourquoi elles sont devenues folles.

08 Soudain, Babylone est tombée, elle s’est brisée. Lamentez-vous sur elle, prenez du baume pour sa douleur : peut-être guérira-t-elle ?

09 Nous voulions guérir Babylone, mais elle n’est pas guérie. Abandonnez-la, et repartons chacun dans notre pays ; sa condamnation atteint les cieux et s’élève jusqu’aux nues.

10 Le Seigneur a manifesté sa justice envers nous. Venez ! Allons raconter dans Sion l’œuvre du Seigneur notre Dieu.

11 Aiguisez les flèches, emplissez les carquois. Le Seigneur éveille l’esprit des rois des Mèdes, car il forme contre Babylone le projet de la détruire. Oui, c’est la revanche du Seigneur, la revanche de son temple.

12 Contre les remparts de Babylone, levez l’étendard ! Renforcez la garde, postez des gardiens et dressez les embuscades ! Oui, selon son projet, le Seigneur accomplira ce qu’il a dit contre les habitants de Babylone.

13 Toi qui demeures auprès des grandes eaux, toi qui regorges de trésors, ta fin est arrivée, le terme de tes profits.

14 Le Seigneur de l’univers l’a juré par lui-même : « Je te remplirai d’hommes nombreux comme les sauterelles ; ils pousseront contre toi des cris de fouleurs. »

15 Il fait la terre par sa puissance, il établit le monde par sa sagesse, et par son intelligence il a déployé les cieux.

16 Quand il donne de la voix, et que les eaux grondent dans les cieux, des extrémités de la terre il fait monter les nuages, il lance les éclairs pour la pluie, il libère le vent qu’il tenait en réserve.

17 Tout homme est stupide, faute de connaissance, tout orfèvre, méprisable à cause de son idole ; ce qu’il a coulé est un mensonge : pas de souffle en elle !

18 Ce n’est que vanité, œuvre dérisoire ; au temps du châtiment, tout disparaîtra.

19 Il n’est pas ainsi, Celui qui est la part de Jacob, car il a façonné toute chose ; Israël est la tribu de son héritage, son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

20 Tu étais pour moi une massue qui écrase, une arme de guerre : par toi, j’ai écrasé des nations ; par toi, j’ai détruit des royaumes ;

21 par toi, j’ai écrasé le cheval et celui qui le monte ; par toi, j’ai écrasé le char et celui qui le monte ;

22 par toi, j’ai écrasé l’homme et la femme ; par toi, j’ai écrasé le vieillard et l’enfant ; par toi, j’ai écrasé le jeune homme et la jeune fille ;

23 par toi, j’ai écrasé le berger et son troupeau ; par toi, j’ai écrasé le laboureur et son attelage ; par toi, j’ai écrasé gouverneurs et préfets.

24 Mais je ferai payer à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion, sous vos yeux – oracle du Seigneur.

25 Me voici contre toi, Montagne-qui-Détruit, – oracle du Seigneur – toi qui détruisais toute la terre. J’étendrai la main contre toi, je te ferai rouler du haut des rochers et je te changerai en Montagne-qui-Brûle.

26 On n’extraira plus de chez toi ni pierre d’angle ni pierre de fondation, car tu seras un lieu à jamais désolé. – oracle du Seigneur.

27 Levez l’étendard dans le pays, sonnez du cor parmi les nations ! Contre Babylone mobilisez des nations, alertez contre elle des royaumes : Ararat, Minni, Ashkenaz. Nommez contre elle un chef de guerre, faites charger la cavalerie comme des sauterelles cuirassées !

28 Mobilisez contre elle des nations, les rois des Mèdes, leurs gouverneurs et tous leurs préfets, tout leur empire.

29 La terre tremble et frémit, quand se réalisent les projets du Seigneur contre Babylone : réduire le pays de Babylone en un lieu désolé, vidé de ses habitants.

30 Les braves de Babylone ont cessé le combat, ils sont assis dans les places fortes ; leur bravoure est épuisée, ce sont des femmelettes. On a mis le feu à ses demeures, les barres de ses portes sont brisées.

31 Le courrier court à la rencontre du courrier, et le messager, à la rencontre du messager, pour porter au roi de Babylone ce message : sa ville tout entière est prise.

32 Les passages sont occupés, les redoutes, incendiées, les hommes de guerre, pris de panique.

33 Oui, ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : La fille de Babylone est comme une aire à grain au temps où elle est aplanie ; encore un peu, et pour elle viendra le temps de la moisson.

34 Jérusalem dit : Il m’a dévorée, avalée, Nabucodonosor, le roi de Babylone ; il m’a laissée telle un plat vide. Comme un dragon, il m’a engloutie, il a rempli son ventre de mes délices ; il m’a rejetée.

35 « Que retombe sur Babylone, la violence faite à ma chair ! », dit l’habitante de Sion. « Et mon sang, sur les habitants de la Chaldée ! », dit Jérusalem.

36 Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur : Je vais défendre ta cause, assurer ta revanche. Je dessécherai la mer de Babylone et tarirai sa source.

37 Babylone deviendra un tas de pierres, un repaire de chacals, une désolation, une dérision, sans aucun habitant.

38 Ensemble, ils rugissent comme des lionceaux, ils grondent comme des petits de lionne.

39 Quand ils auront chaud, je leur donnerai de quoi boire, je les enivrerai pour les mettre en joie : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas, – oracle du Seigneur.

40 Je les ferai descendre à l’abattoir comme des agneaux, comme des béliers et des boucs.

41 Comment ! Elle est prise, Babylone, elle est conquise, la fierté de toute la terre. Comment ! Elle est devenue un lieu désolé, Babylone, parmi les nations.

42 La mer submerge Babylone, ses vagues tumultueuses la recouvrent.

43 Ses villes sont changées en lieux désolés, en terre sèche et aride, une terre où plus personne n’habite, où ne passe plus aucun être humain.

44 Dans Babylone je sévirai contre le dieu Bel, je ferai sortir de sa bouche ce qu’il avait englouti, et les nations cesseront d’affluer vers lui ; même le rempart de Babylone tombera.

45 Sortez du milieu d’elle, vous, mon peuple ; sauvez chacun votre vie, loin de l’ardente colère du Seigneur !

46 Que votre cœur ne faiblisse pas, ne craignez pas la rumeur qui circule dans le pays : une année, celle-ci ; l’autre année, celle-là ; violence dans le pays, tyran contre tyran !

47 C’est pourquoi, voici venir des jours où je sévirai contre les idoles de Babylone ; tout son pays rougira de honte et toutes ses victimes tomberont au milieu d’elle.

48 Alors le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent pousseront des cris de joie au sujet de Babylone, car, depuis le nord, viendront sur elle les dévastateurs – oracle du Seigneur.

49 Ô victimes d’Israël, Babylone, elle aussi, doit tomber, comme Babylone a fait tomber des victimes sur toute la terre.

50 Vous qui avez échappé à l’épée, allez, ne vous arrêtez pas. Là-bas, souvenez-vous du Seigneur, et que Jérusalem vous revienne en mémoire !

51 À entendre l’insulte, nous avons rougi de honte, et la confusion a couvert notre visage, quand des étrangers ont envahi les lieux saints de la maison du Seigneur.

52 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où je sévirai contre les idoles de Babylone, et des victimes gémiront dans tout son pays.

53 Même si Babylone montait jusqu’au ciel et rendait inaccessible sa haute forteresse, je ferais venir sur elle des dévastateurs – oracle du Seigneur.

54 Clameur et cri depuis Babylone, grand désastre au pays des Chaldéens !

55 Oui, le Seigneur dévaste Babylone, il en fait taire la grande clameur. Les vagues de dévastateurs mugissent comme les grandes eaux quand s’élève le vacarme de leurs clameurs.

56 Oui, le dévastateur arrive sur elle, sur Babylone : les guerriers sont capturés, leurs arcs sont brisés, car le Seigneur est un Dieu qui rétribue, qui rend à chacun son dû.

57 J’enivrerai ses princes et ses sages, ses gouverneurs, ses préfets et ses guerriers : ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne se réveilleront pas – oracle du Roi qui a pour nom « Le Seigneur de l’univers ».

58 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Les remparts de Babylone, la spacieuse, seront complètement rasés, et ses portes monumentales, consumées par le feu. C’est ainsi que les peuples peinent pour le néant, et les nations, pour le feu : ils s’épuisent !

59 Voici l’ordre que le prophète Jérémie donna à Seraya, fils de Nériya, fils de Mahséya, quand il partit pour Babylone avec Sédécias roi de Juda, alors que ce dernier était dans la quatrième année de son règne. Seraya était grand chambellan.

60 Jérémie avait mis par écrit dans un seul livre tout le malheur qui allait venir sur Babylone : toutes les paroles contre Babylone écrites ci-dessus.

61 Jérémie dit à Seraya : « Dès que tu arriveras à Babylone, tu auras soin de lire toutes ces paroles.

62 Et tu diras : “C’est toi, Seigneur, qui as dit de ce lieu qu’il serait supprimé, de sorte qu’il n’y ait plus en lui d’habitants, ni homme ni bétail, et qu’il soit un lieu à jamais désolé.”

63 Dès que tu auras achevé la lecture de ce livre, tu lui attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate.

64 Et tu diras : “Ainsi sombrera Babylone. Elle ne se relèvera pas du malheur que je fais venir sur elle.” » Ils s’épuisent ! Jusqu’ici les paroles de Jérémie.

Jérémie 16,1-21

Posted in abomination, cantique (chant de l'âme), consolation (solidarité), déportation (captif, exil), dureté du coeur (impénitence), ecouter (voix du Seigneur), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, iles lointaines (nations éloignées), lamentation (deuil), loi, mensonge, noces spirituelles, omniscience divine, paix, péché (faute), peuple de Dieu (Israel, Juda), prophétie (oracle), protection divine (refuge, abri), serment (vœux), terre promise (terre sainte), vanité (néant) with tags on 14 février 2014 by JL

01 La parole du Seigneur me fut adressée :

02 Tu ne prendras pas de femme et tu n’auras ni fils ni fille en ce lieu.

03 Car ainsi parle le Seigneur au sujet des fils et des filles qui vont naître en ce lieu, des mères qui leur donneront naissance et des pères qui les engendreront dans ce pays :

04 ils mourront de maladies mortelles ; ils ne seront ni pleurés ni enterrés ; ils deviendront du fumier à la surface du sol ; par l’épée, par la famine, ils seront exterminés et leurs cadavres serviront de pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre.

05 Oui, ainsi parle le Seigneur : N’entre pas à la maison du deuil ; ne va pas les pleurer, n’aie pour eux aucun geste de pitié, car j’ai retiré de ce peuple ma paix, et la fidélité et la tendresse – oracle du Seigneur.

06 Grands et petits mourront dans ce pays sans être enterrés. On ne les pleurera pas, pour eux on ne se fera pas d’incision, on ne se tondra pas.

07 Avec celui qui est dans le deuil, on ne rompra pas le pain afin de le consoler du mort ; on ne lui fera pas boire la coupe de consolation pour son père ou sa mère.

08 Tu n’entreras pas non plus à la maison du festin pour t’asseoir avec les convives, pour manger et boire.

09 Car ainsi parle le Seigneur de l’univers, le Dieu d’Israël : Voici qu’en ce lieu, de vos jours et sous vos yeux, je ferai cesser chants d’allégresse et chants de joie, le chant de l’époux et le chant de l’épousée.

10 Lorsque tu annonceras au peuple toutes ces choses, ils te demanderont : « Pourquoi donc le Seigneur a-t-il proféré contre nous ce grand malheur ? Quelle est notre faute et quels péchés avons-nous commis contre le Seigneur notre Dieu ? »

11 Alors tu leur répondras : « C’est que vos pères m’ont abandonné – oracle du Seigneur – pour suivre d’autres dieux, les servir et se prosterner devant eux. Ils m’ont abandonné, ils n’ont pas gardé ma Loi.

12 Et vous, vous avez agi plus mal encore que vos pères. Voici que chacun de vous, pour ne pas m’écouter, suit les penchants mauvais de son cœur endurci.

13 Je vous jetterai hors de ce pays, dans un pays inconnu de vous et de vos pères, et vous y servirez jour et nuit d’autres dieux, car je ne vous ferai plus grâce. »

14 C’est pourquoi, voici venir des jours – oracle du Seigneur – où, pour prêter serment, on ne dira plus : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter du pays d’Égypte les fils d’Israël »,

15 mais : « Par le Seigneur vivant, qui a fait monter les fils d’Israël du pays du nord et de tous les pays où il les avait chassés. » Car je les ferai revenir sur leur sol, celui que j’ai donné à leurs pères.

16 Voici que j’envoie en grand nombre – oracle du Seigneur – des pêcheurs qui les pêcheront. Après cela, j’enverrai en grand nombre des chasseurs qui les chasseront de toute montagne et de toute colline, jusque dans les fentes des rochers.

17 Oui, j’ai les yeux sur tous leurs chemins, pour moi ils ne sont pas cachés ; et leurs fautes ne peuvent se dérober à mes yeux.

18 Avant tout, je leur revaudrai le double de leurs fautes et de leurs péchés, car ils ont profané mon pays : comme des cadavres, leurs horreurs et leurs abominations ont rempli mon héritage.

19 Seigneur, ma force et mon abri, mon refuge au jour d’angoisse, vers toi viendront les nations depuis les lointains de la terre ; elles diront : « Nos pères ont eu pour seul héritage mensonge et vanité qui ne servent à rien. »

20 Un être humain se fabrique-t-il des dieux ? – Et ce ne sont même pas des dieux !

21 C’est pourquoi, je vais donner aux nations la connaissance ; cette fois-ci, je leur ferai connaître ma main et ma puissance : elles reconnaîtront que mon nom est « Le Seigneur ».

Jérémie 10,1-25

Posted in attributs et noms divins, châtiment, ciel (cieux), colère de Dieu, créateur (création), désolation (dévastation, ruine), eternité (vie éternel), héritage (de Dieu, le nôtre,partage), idolâtrie, justice (justification, juste), mensonge, puissance divine, royaume de Dieu, vanité (néant) with tags on 13 février 2014 by JL

01 Écoutez, maison d’Israël, la parole que le Seigneur a prononcée sur vous.

02 Ainsi parle le Seigneur : N’apprenez pas la conduite des nations ; ne soyez pas terrifiés par les signes du ciel, du fait que les nations en sont terrifiées :

03 les décrets des peuples ne sont que vanité. Voici du bois coupé dans la forêt, travaillé au ciseau par la main de l’artisan,

04 enjolivé d’argent et d’or ; on les fixe avec des clous et des marteaux pour qu’ils ne vacillent pas.

05 Ils sont comme un épouvantail dans un champ, ils ne parlent pas. On doit les porter, car ils ne marchent pas. N’en ayez pas peur : ils ne peuvent faire du mal, et du bien, pas davantage !

06 Nul n’est comme toi, Seigneur ; tu es grand, ton nom est grand et puissant.

07 Qui ne te craindrait, roi des nations, comme cela te revient ? Oui, parmi tous les sages des nations et dans tous leurs royaumes, nul n’est comme toi.

08 Tous, sans exception, ils sont stupides et fous : le bois montre leur vanité.

09 L’argent qui le recouvre est importé de Tarsis, et l’or, d’Oufaz. C’est l’œuvre d’un artisan, façonnée par un orfèvre, revêtue de pourpre violette ou écarlate, tout entière œuvre d’artistes.

10 Mais le Seigneur est le Dieu véritable, c’est lui le Dieu vivant, le roi pour toujours. Dès qu’il s’emporte, la terre tremble, et les nations ne peuvent soutenir son courroux.

11 – Vous leur parlerez ainsi : les dieux qui n’ont pas fait le ciel et la terre, qu’ils disparaissent de la terre et de dessous le ciel !

12 Il fait la terre par sa puissance, il établit le monde par sa sagesse, et par son intelligence il a déployé les cieux.

13 Quand il donne de la voix, et que les eaux grondent dans les cieux, des extrémités de la terre il fait monter les nuages, il lance les éclairs pour la pluie, il libère le vent qu’il tenait en réserve.

14 Tout homme est stupide, faute de connaissance, tout orfèvre, méprisable à cause de son idole ; ce qu’il a coulé est un mensonge : pas de souffle en elle !

15 Ce n’est que vanité, œuvre dérisoire ; au temps du châtiment, tout disparaîtra.

16 Il n’est pas ainsi, Celui qui est la part de Jacob, car il a façonné toute chose ; Israël est la tribu de son héritage, son nom est « Le Seigneur de l’univers ».

17 Ramasse à terre ton bagage, toi, la ville en état de siège ;

18 car ainsi parle le Seigneur : Cette fois-ci, je vais poursuivre à la fronde les habitants du pays, je les regrouperai pour qu’on les atteigne.

19 Malheur à moi ! Quelle blessure ! Quelle plaie profonde ! Et moi, j’ai dit : Si telle est ma souffrance, je la supporterai.

20 Ma tente est dévastée, toutes mes cordes sont rompues ; mes fils m’ont quittée, ils ne sont plus : personne pour dresser encore ma tente, pour monter mes abris.

21 En effet, les pasteurs sont stupides, ils n’ont pas consulté le Seigneur. C’est pourquoi ils manquent d’intelligence, et tout leur troupeau s’est dispersé.

22 On entend une rumeur, la voici : elle approche ! C’est un énorme ébranlement qui vient du pays du nord, pour réduire les villes de Juda en lieu désolé, en repaire de chacals.

23 Seigneur, je le sais : l’homme n’est pas maître de son chemin ; à celui qui marche il n’est pas donné d’assurer son pas.

24 Corrige-moi, Seigneur, avec justice, mais sans colère, sinon tu me réduirais à rien.

25 Déverse ta fureur sur les nations qui ne te connaissent pas, sur les tribus qui n’invoquent pas ton nom, car elles ont dévoré Jacob, dévoré et anéanti, elles ont ravagé son territoire.